La Bijouterie du Spectacle est une société culturelle qui prolonge l’histoire de l’association La Biographie du Spectacle et de sa publication La Lettre des Comédiens dont les activités ont pris fin en 2000. Elle est chargée de la conservation d’une des plus importantes collections privées de bijoux de scène et de cinéma. Elle s’est fixée également d’autres missions : étudier l’histoire des bijoux, notamment ceux de théâtre, accroître et restaurer ses collections, organiser des expositions. Elle gère en outre un ensemble de bijoux disponibles à la location.

lundi 23 juin 2008

Les joyaux de la couronne de France du Muséum national d’histoire naturelle


Le 19 juin dernier, le Muséum national d'histoire naturelle, à Paris, a réuni quelques blogueurs dans la galerie des minéraux afin de leur réserver une "grande surprise" : La présentation des joyaux de la couronne de France légués à cet établissement en 1799 et 1887.

Benoît de Sagazan, auteur de Patrimoine en blog a eu le privilège d’y être invité. Il nous en parle sur son site :http://blog.pelerin.info/patrimoine-en-blog/2008/06/les_joyaux_de_la_couronne_de_f_1.html

A cette occasion, François Farges, minéralogiste et professeur au Muséum et à l'université de Stanford (USA), a extrait de la salle des trésors, fermée par une lourde porte blindée, un grand coffret rectangulaire bleu, dans laquelle sont précieusement rangés - dans des petites boites de carton – un certain nombre de gemmes issus des collections royales. En particulier, la grande topaze des joyaux de la couronne, le saphir bicolore de Louis XIV (Il a été monté en bague pour Marie Leczinska, épouse de Louis XV), la grande émeraude de Louis XIV qui, vraisemblablement, ornait son chapeau, diverses perles, dont deux poires montées sur des épingles qui auraient été la propriété de Marie-Antoinette, la grande opale ayant appartenu à Louis XVIII, le diamant–portrait de l’impératrice Marie-Louise, seconde épouse de Napoléon 1er (monté à l’origine au milieu d’un bracelet) et, enfin, le grand saphir de Louis XIV (photo). L’unique pierre restée intacte des joyaux de la couronne et qui, curieusement, et la seule qui n’ait pas disparu lors du vol de ces bijoux, en septembre 1792. Ce splendide saphir cubique, de 135,80 carats, a une longue histoire. Provenant probablement de Ceylan, il est passé entre les mains de la famille italienne Ruspoli, avant d’intégrer les collections du roi de France, ce qui lui vaut ce nom de Grand saphir de Louis XIV .

Ces merveilleuses pierres ne sont pas visibles du public et ne sortent qu'exceptionnellement des réserves. Outre la vidéo qui les présente sur le blog Patrimoine en blog, on peut en examiner quelques unes - dont le grand saphir de Louis XIV - sur la galerie virtuelle du Muséum qui est accessible sur le net depuis le 20 juin. Trois-cents minéraux y sont présentés dont une trentaine en 3D.


Le grand Saphir de Louis XIV

Aucun commentaire: