La Bijouterie du Spectacle est une société culturelle qui prolonge l’histoire de l’association La Biographie du Spectacle et de sa publication La Lettre des Comédiens dont les activités ont pris fin en 2000. Elle est chargée de la conservation d’une des plus importantes collections privées de bijoux de scène et de cinéma. Elle s’est fixée également d’autres missions : étudier l’histoire des bijoux, notamment ceux de théâtre, accroître et restaurer ses collections, organiser des expositions. Elle gère en outre un ensemble de bijoux disponibles à la location.

mardi 4 novembre 2008

En direct de France 2 : l'assassinat d'Henri IV



Une fois encore, France 2 va donner rendez à tous les amateurs d'histoire et de films en costumes. En effet, après le récent et passionnant Nicolas Le Floch ou le docu-fiction Versailles, le rêve d'un roi, la chaîne du service public vient de lancer une nouvelle collection à vocation pédagogique intitulée En quelques jours, tout a changé… L'objectif de cette nouvelle série, produite par Boréales et Télécran, est de faire voyager les téléspectateurs dans le temps, plus précisément en leur faisant revivre, heure par heure, une de ces journées clés de l'histoire de France, au terme desquelles son destin a basculé.
D'ores et déjà, deux épisodes ont été tournés. Le premier, réalisé par Jacques Malaterre, retrace la journée qui a précédé l'assassinat d'Henri IV, le 14 mai 1610. Ce jour là, la tragédie va se jouer au cœur de Paris, dans un espace situé entre le palais du Louvre et la rue de la Ferronnerie, entre six heures du matin et le milieu de l'après midi. Pour ce réalisateur que nous apprécions particulièrement – nous avons participé à sa première fiction il y a dix-neuf ans – ce fut une aventure ardue mais passionnante. Avec le souci permanent de coller au plus près de la réalité, il a longuement et minutieusement préparé ce tournage qui a duré moins d'une vingtaine de jours. Choisissant notamment des comédiens issus du théâtre, peu connus du grand public, mais très proches physiquement des personnages qu'ils incarnent. En tête de cette distribution, Arnaud Bédouet, très convainquant dans le rôle d'Henri IV, Jean-Baptiste Malartre, dans celui de Sully, ou Tibo, dans l'habit vert de Ravaillac. La partie costumes (fabrication et location) a été confiée à Amandine Catala. La reconstitution de l'assassinat - rue de la Ferronnerie à Paris - a été tournée, du 19 au 22 mai, dans le centre historique de la ville du Mans. Le reste du tournage, principalement les scènes qui se déroulent au Louvre, a eu lieu au château de Fontainebleau, au mois de juin dernier.
Le second film de cette série nous transporte le 21 juin 1791, jour de l'arrestation du roi Louis XVI à Varennes. Le réalisateur en est Arnaud Selignac qui, après Divine Emilie (que nous avons évoqué sur ce blog le 29 décembre 2007) se plonge à nouveau dans une histoire qui se déroule au XVIIIème siècle. Et bien entendu, c'est toujours à Sophie Dussaud - qui commence à s'habituer à cette époque - qu'il a fait appel pour s'occuper des costumes. La ville de Provins a prêté son cadre très pittoresque, en octobre dernier, à la reconstitution de cette dramatique journée.
Enfin, un troisième volet dédié au sacre de Charlemagne, actuellement encore en écriture, devrait venir s'ajouter à cette collection dans le courant de l'année prochaine. L'assassinat d'Henri IV et l'arrestation de Louis XVI à Varennes seront programmés sur France 2 durant le premier trimestre 2009.

Aucun commentaire: