La Bijouterie du Spectacle est une société culturelle qui prolonge l’histoire de l’association La Biographie du Spectacle et de sa publication La Lettre des Comédiens dont les activités ont pris fin en 2000. Elle est chargée de la conservation d’une des plus importantes collections privées de bijoux de scène et de cinéma. Elle s’est fixée également d’autres missions : étudier l’histoire des bijoux, notamment ceux de théâtre, accroître et restaurer ses collections, organiser des expositions. Elle gère en outre un ensemble de bijoux disponibles à la location.

jeudi 29 mai 2008

La nouvelle Galerie des Bijoux du Victoria and Albert Museum de Londres

00 bijoux exceptionnels retraçant toute l'histoire de la joaillerie. x
Le 24 mai, à Londres, vient d’ouvrir la nouvelle Galerie des Bijoux du Victoria and Albert Museum : The William and Judith Bollinger Jewellery Gallery. Elle présente, parmi les collections du plus grand musée d'arts décoratifs au monde, une sélection de plus de 3500 bijoux exceptionnels retraçant toute l'histoire de la joaillerie.


Le cœur des collections de bijoux du Victoria and Albert Museum se concentre sur l'histoire de la joaillerie européenne depuis plus de 800 ans : splendeur des cours princières, merveilleux modèles des plus grands joailliers du 20ème siècle, pièces majeures de créateurs contemporains.

Des pièces historiques y sont exposées tels que les pendants qu'offrait Elisabeth 1ère à ses favoris ou des diamants ayant appartenu à Catherine la Grande. Elle conserve aussi certains des plus beaux bijoux du Premier Empire français dont les célèbres Emeraudes Beauharnais, cadeau de l'empereur Napoléon 1er à sa fille adoptive Stéphanie de Beauharnais (photo), ainsi que des diadèmes et des pierres portés par l'impératrice Joséphine.
La nouvelle galerie présente également les acquisitions les plus récentes de la collection du Victoria and Albert Museum parmi lesquelles un superbe ensemble de bijoux signés Lalique ainsi que le bandeau «Tutti Frutti» de lady Mountbatten en rubis, saphirs, émeraudes et diamants, une merveilleuse pièce dont elle fit l'acquisition en 1928 chez Cartier

La nouvelle galerie présente aussi une sélection de pièces rares des plus grands joailliers de la planète en provenance de New York, Paris, Londres, ou Saint Pétersbourg dont deux diadèmes en diamants de Cartier, un bracelet en émail "plique à jour" et perles par Boucheron et un jonc en or au cœur en rubis et diamants signé Chaumet. Parmi les objets Fabergé, la nouvelle galerie expose une exceptionnelle boîte à priser émaillée avec le monogramme du tsar Nicolas II en diamants.

La collection est, par ailleurs, particulièrement riche en pièces du 19ème siècle : rivières de diamants montées "en tremblant", modèles "à l’antique" ou dans le style Renaissance. La récente donation Judith H. Siegel a permis de renforcer les fonds en modèles de Castellani and Giuliano avec notamment le collier "Hélène de Troie" dessiné par sir Edward Poynter.
x

Plus de 140 joailliers ou orfèvres vivants sont désormais représentés dans les collections de la galerie. Les pièces contemporaines comprennent notamment des collections de bagues de Wendy Ramshaw, une aiguille gravée en acrylique recyclé de Peter Chang, un étonnant ras du cou en papier mâché de Marjorie Schick. Sera également présentée une sélection de pièces du Royal College of Art Visiting Artists Collection.

La rénovation de la galerie des bijoux du Victoria and Albert Museum – qui a duré quatre ans - a été rendue possible grâce à une donation exceptionnelle de William et Judith Bollinger (un couple de riches amateurs de joaillerie). L’architecture intérieure en a été confiée à Eva Jiricna qui a redessiné les espaces, y ajoutant un escalier de verre en spirale permettant d’atteindre une mezzanine. Des vidéos et des modules interactifs, in situ et sur le site Internet du musée, permettront de s’informer sur les techniques et l’histoire de la joaillerie, notamment grâce à une base de données de 7000 images de bijoux.

x