La Bijouterie du Spectacle est une société culturelle qui prolonge l’histoire de l’association La Biographie du Spectacle et de sa publication La Lettre des Comédiens dont les activités ont pris fin en 2000. Elle est chargée de la conservation d’une des plus importantes collections privées de bijoux de scène et de cinéma. Elle s’est fixée également d’autres missions : étudier l’histoire des bijoux, notamment ceux de théâtre, accroître et restaurer ses collections, organiser des expositions. Elle gère en outre un ensemble de bijoux disponibles à la location.

dimanche 4 janvier 2009

La splendeur des tsars


Du 10 décembre 2008 au 29 mars 2009, Le musée Victoria and Albert, de Londres, accueille une exposition exceptionnelle consacrée à la garde-robe des tsars de Russie et de leur cour.
Intitulée Magnificence of the Tsars, cette manifestation présente une collection de plus de quarante habits d’apparat, manteaux, uniformes, livrées, portés par les souverains russes et leur entourage entre 1720 et 1917. Époque où la mode était alors très fortement influencée par la France. Beaucoup de pièces présentées n’avaient jamais quitté la Russie, ou n’avaient jamais été exposées dans ce pays, depuis leur création. Restaurées spécialement pour cette manifestation, elles proviennent en partie du Palais des Armures, installé dans l’enceinte du Kremlin, à Moscou.

L’exposition s’articule autour d’une série de vitrines, chacune consacrée à un tsar différent, où se succèdent les précieux costumes, irremplaçable témoignage de la culture des apparences du XVIIIe siècle jusqu’au début du XXe siècle.
On peut y admirer, notamment, une veste rouge du jeune empereur Pierre II, enrichie de riches broderies d’argent, qui constitue un bel exemple d’un costume à la française des années 1727-1730. De même que d’autres pièces de sa garde robe, en soie, or et argent, toutes aussi caractéristiques de l’importance de la mode européenne, à la cour impériale, au XVIIIe siècle. Encore plus spectaculaire, une immense traîne de brocard d’or, doublée d’une fourrure constituée de 2700 hermines, longue de cinq mètres et pesant pas moins de treize kilos. Elle a été réalisée pour le couronnement, en 1896, de Nicolas II. C’est aussi au dernier tsar de Russie qu’a appartenu ce luxueux manteau rehaussé d’or, de gemmes et de perles, qu’il arborait à l’occasion de l’ultime bal costumé organisé par la monarchie russe, en 1903.
A côté des uniformes d’apparat, plus dépouillés, portés par Paul 1er et Alexandre III, lors de leurs couronnement, en 1797 et 1883, on découvre également toute une série de vêtements de pages et de postillons (vestes colorées et chamarrées, manteaux brodés, bas et haut-de-chausses). Quelques objets précieux, comme un télescope en orfévrerie ou des boîtes à priser, ainsi que des portraits, viennent compléter cette splendide exposition impériale.



Le site de l’exposition : http://www.vam.ac.uk/collections/fashion/tsars/

Aucun commentaire: