La Bijouterie du Spectacle est une société culturelle qui prolonge l’histoire de l’association La Biographie du Spectacle et de sa publication La Lettre des Comédiens dont les activités ont pris fin en 2000. Elle est chargée de la conservation d’une des plus importantes collections privées de bijoux de scène et de cinéma. Elle s’est fixée également d’autres missions : étudier l’histoire des bijoux, notamment ceux de théâtre, accroître et restaurer ses collections, organiser des expositions. Elle gère en outre un ensemble de bijoux disponibles à la location.

mardi 29 septembre 2009

Un diamant de 500 carats découvert en Afrique du Sud


Le consortium Petra Diamonds a annoncé aujourd’hui la découverte d'un diamant de plus de 500 carats et d'une qualité exceptionnelle, dans sa mine de Cullinan, située à 40 km à l'est de Pretoria, en Afrique du Sud.

"La mine de Cullinan offre à nouveau au monde un diamant spectaculaire, superbe et important", a déclaré dans un communiqué John Dippenaar, le directeur général de ce groupe panafricain. Le précieux caillou de 507,55 carats a été découvert jeudi 24 septembre. Il pèse environ 100 grammes et est d'une couleur et d'une clarté exceptionnelle, selon le communiqué.

Ce diamant "est considéré comme l'un des vingt plus gros diamants bruts de qualité au monde" a précisé le groupe. Il fait actuellement l'objet d'une expertise afin de déterminer précisément sa couleur et sa clarté.

Cette pierre a été découverte avec un autre diamant de 168 carats et deux pierres de 58,5 et 53,3 carats.

Le site de Cullinan, ouvert en 1902, a d’abord appartenu au groupe De Beers, premier producteur mondial de diamants, qui l’a cédé en 2007 au consortium Petra Diamonds, pour près de cent millions d’euros. Il était alors considéré comme arrivant en fin d'exploitation.

Cette mine est aujourd’hui la seule à produire des quantités significatives de diamants bleus, assez rares, qui se distinguent par une phosphorescence de longue durée. Mais elle est surtout connue pour avoir livré, en 1905, une pierre de 3.106 carats, qui demeure à ce jour le plus gros diamant brut découvert. Fractionné en une centaine de pièces, polies et taillées, ce dernier a notamment donné naissance au «Great star of Africa», le deuxième plus gros diamant taillé du monde. Blanc, en forme de poire, ce joyau de 530,2 carats orne depuis 1907 le sceptre d'Edouard VII, exposé à la tour de Londres.

Depuis l’annonce de cette découverte, le titre de Petra Diamonds, coté à la bourse de Londres, s’est envolé de 4,75% à 67,75 pences.

dimanche 27 septembre 2009

Découverte d’un trésor en Angleterre


Un chômeur britannique a découvert le plus important trésor archéologique anglo-saxon jamais mis au jour, avec plus de 1.500 objets contenant plusieurs kilogrammes d'or et d'argent, dont une partie devrait lui revenir. "Ça a été beaucoup plus amusant que de gagner à la loterie", a déclaré Terry Herbert, chômeur de 55 ans et découvreur en juillet du trésor du Staffordshire (centre de l'Angleterre), qui a été officiellement reconnu comme tel jeudi dernier par les autorités britanniques. C'est en se promenant avec son détecteur de métaux dans le champ d'un ami qu'il a repéré les objets datant du VIIe siècle, une trouvaille sans précédent.

Sa découverte, dont l'importance est comparée à celle du tombeau du pharaon Toutankhamon, contient un bric-à-brac guerrier avec au moins 84 pommeaux et 71 gardes d'épées qui arborent pour la plupart des décorations de grande finesse, et des grenats incrustés dans l'or. Le trésor contient environ 650 objets en or pesant quelque 5 kg et 530 objets en argent (1,3 kg), et une grande quantité de pierres précieuses. Son évaluation devrait prendre un an et la valeur totale devrait dépasser le million de livres (1,1 million d'euros) selon un expert du British Museum. La découverte devrait être répartie à parité entre Terry Herbert, qui compte s'acheter une maison, et le propriétaire du champ, selon un accord entre les deux hommes.

Les experts s'emploient désormais à assembler des dizaines de morceaux qui devaient former des heaumes finement décorés. Le trésor contient également des éléments liés à la Bible, en particulier une inscription belliqueuse en latin gravée sur de l'or qui serait tirée du Livre des Nombres et pourrait être traduite par : "Lève-toi, Seigneur, et que tes ennemis soient dispersés ! Que ceux qui te haïssent fuient devant ta face !" Une partie de ces objets sera exposée du 26 septembre au 13 octobre, au musée d'art de Birmingham. Tous les objets seront ensuite transférés pour expertise au British Museum, avant d'être vendus.