La Bijouterie du Spectacle est une société culturelle qui prolonge l’histoire de l’association La Biographie du Spectacle et de sa publication La Lettre des Comédiens dont les activités ont pris fin en 2000. Elle est chargée de la conservation d’une des plus importantes collections privées de bijoux de scène et de cinéma. Elle s’est fixée également d’autres missions : étudier l’histoire des bijoux, notamment ceux de théâtre, accroître et restaurer ses collections, organiser des expositions. Elle gère en outre un ensemble de bijoux disponibles à la location.

lundi 16 février 2009

La Commanderie

La maison forte de Pisy (Yonne)


France 2 et la société de production Tétra Média commencent aujourd'hui le tournage de La Commanderie. Réalisée par Didier Le Pêcheur, cette série en huit épisodes devait au départ être tournée dans le Périgord. Finalement, après de nombreuses recherches, c’est en Bourgogne et en Ile-de-France qu’auront lieu les prises de vues. En particulier au château de Pisy, à une vingtaine de kilomètres d’Avallon.
L’histoire se déroule en 1375, dans les territoires du Périgord plongés au cœur d’une guerre qui va durer cent ans, où la peste noire a déjà décimé plus d’un tiers de la population, la précarité, et les pillages sont quotidiens, les épidémies chroniques. Dans ces temps de désolation, la majeure partie de la population a peur et a faim.
Il existe cependant un lieu d’aide et de réconfort incarné par une simple ferme fortifiée, seul refuge d’une population qui tente d’échapper aux difficultés de l’époque. Cette ferme fortifiée, c’est la Commanderie d’Assier, seigneurie de l’Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem et de Rhodes.
Ancienne possession templière léguée par le roi de France après la disparition de l’Ordre du Temple, la Commanderie rassemble en son sein une dizaine de chevaliers tout à la fois moines, soldats, médecins et agriculteurs qui accueillent pèlerins, mendiants et malades venus chercher refuge et hospitalité.
En choisissant un lieu emblématique où miséreux et laissés pour compte viennent chercher refuge, où se rencontrent, pour un jour ou pour un soir, toutes les couches de la société, la série nous plonge dans un moyen-âge au quotidien; pas celui des batailles, des mariages royaux et des grandes dates mais l’aventure des anonymes, la vie ordinaire d’un monde rural où chaque moisson est un combat, chaque vendange une victoire…
Le tournage doit se dérouler jusqu'au 10 juin, avec Clément Sibony (Thomas), Louise Pasteau (Constance), Carlo Brandt (le commandeur), Pascal Elso (Geoffroy), Antoine Chollet (Géraud) etc. La chef costumière de cette fiction est Claire Gueneau.

Aucun commentaire: