La Bijouterie du Spectacle est une société culturelle qui prolonge l’histoire de l’association La Biographie du Spectacle et de sa publication La Lettre des Comédiens dont les activités ont pris fin en 2000. Elle est chargée de la conservation d’une des plus importantes collections privées de bijoux de scène et de cinéma. Elle s’est fixée également d’autres missions : étudier l’histoire des bijoux, notamment ceux de théâtre, accroître et restaurer ses collections, organiser des expositions. Elle gère en outre un ensemble de bijoux disponibles à la location.

lundi 24 novembre 2008

La reine et le cardinal : Anne d’Autriche à la télévision

Cette mi-série télévisée (2 x 90 minutes) est à ajouter à la liste, déjà bien fournie, des fictions historiques que France 2 va diffuser en 2009. La reine et le cardinal, réalisé par Marc Rivière, évoque la relation entre le cardinal Mazarin et la reine Anne d’Autriche, entre 1642 et 1661. Histoire d’amour secrète ? comme semble le suggérer le scénariste Jacques Santamaria, rien n’est moins sûr. Néanmoins, cette prestigieuse co-production européenne nous transporte dans un XVIIème siècle revisité par la télévision. Philippe Torreton, habitué aux personnages historiques forts, interprète Mazarin, tandis qu’Alessandra Martines est une reine beaucoup trop belle, très éloignée de son modèle. Mention particulière à Rufus, cardinal de Richelieu particulièrement ressemblant. Ce film a obtenu le prix de la meilleure réalisation au festival de la fiction TV de la Rochelle 2008.
Le tournage s’est déroulé en mars et avril 2008, principalement dans les châteaux d’Ancy-le-franc et de Bussy-Rabutin, en Bourgogne, ainsi qu’à Blois, Chaumont, Chenonceau, dans les pays de Loire. Toutes les scènes de rue ont été réalisées à Noyers-sur-Serein, dans l’Yonne.
Florence Sadaune, la costumière, a eu la rude tâche d’habiller acteurs et figurants. Née en 1965, elle a commencé à travailler pour le cinéma, avec Christian Gasc, sur des films en costumes comme Ridicule (1996) de Patrice Lecomte et Le Bossu (1997) de Philippe de Broca. Puis, en 1999, c’est en travaillant pour le théâtre (Orlando, Hamlet Machine) qu’elle commence à produire ses propres créations. En 2003, elle a reçu un César pour la qualité de son travail sur le film Astérix et Obélix, mission Cléopâtre de Alain Chabat et, cette année, a été sélectionnée aux Molières pour ses costumes – très remarqués – du Cid, de Corneille, mis en scène par Alain Ollivier. On lui doit aussi les vêtements, toujours XVIIe siècle, de Jean de la Fontaine (2007), réalisé par Daniel Vigne. Enfin, elle a retrouvé un cadre totalement contemporain en réalisant les costumes des deux films de Dany Boon : La maison du Bonheur (2006) et le très populaire Bienvenue chez les ch’tis (2008).
x


Rufus, étonnant cardinal de Richelieu

1 commentaire:

Anonyme a dit…

La première partie de ce téléfilm est annoncée pour le mercredi 11 février, sur France 2.